Janv 2016 – Visite du Camp et de la mine de Thil

Visite du sentier de mémoire et de la crypte du camp de concentration de Thil , ainsi que de la mine de Tiercelet et son mémorial en hommage aux femmes résistantes par les collégiens d’Aumetz

Vendredi 08 janvier 2016
Visite du sentier de mémoire et de la crypte du camp de concentration

C’est chargé d’émotion et de curiosité que les élèves des classes 5ème 2, 4ème1 et 3ème2 ont visité le vendredi 08 janvier la Mine de Tiercelet, le sentier de mémoire et la crypte du camp de concentration. Pour réaliser les visites, les collégiens ont étaient divisés en deux groupes, un commençant par le camp, et le second par la mine.

Lors de la visite du camp, les élèves ont parcouru le chemin de mémVisite Thiloire,  et ont découvert les œuvres artistiques mélant courage, espoir et résistance du passé des déportés de Thil.
Au bout de ce chemin, les élèves ont pu entrer dans la crypte et découvrir un bon nombre de témoignages historiques concernant le camp, les déportés ainsi que la monstruosité de cette période.
Durant la visite, le guide a présenté et expliqué le passé du camp de Thil, et ce à quoi il ressemblait avant sa destruction. Les élèves ont pu voir également le four crématoire, des vêtements de déportés, des témoignages, ainsi que des plaques commémoratives.
C’est avec le cœur lourd, que les collégiens ont quittés ce lieu chargé de notre histoire.

Visite de la Mine de Tiercelet

C’est le casque sur la tête que les élèves du collège d’Aumetz ont découvert la Mine de Thiercelet (via l’entrée coté Thil), au moyen d’une visite guidée réalisée par l’AHI (Association d’Histoire Industrielle). Sur une durée d’une heure, les collégiens ont pu avoir davantage d’informations sur l’histoire de la Mine de Tiercelet.
Les élèves ont pu découvrir les outils d’extraction de minerais, les machines de fonctionnement d’une mine de fer et plus généralement l’ambiance dans laquelle vivait les mineurs. C’est là qu’est installé le mémorial en hommage aux 37 femmes déportées qui ont travaillé dans la mine de Tiercelet, puis ont formé, après leur évasion le 8 mai 1944, un bataillon de femmes résistantes appelé « Rodina » (Patrie).

Quelques commentaires des élèves…

« Cette sortie scolaire m’a fait réaliser à quel point les officiers nazis étaient cruels envers les hommes et les femmes qu’ils obligeaient à travailler comme des forcenés, et à qui ils ne promettaient qu’une mort certaine en échange de leurs efforts. »

« A la fin de la guerre, les habitants de Thil ont décidé de construire une crypte sur le four crématoire. Elle a ouvert en novembre 1946 et a été reconnue Nécropole Nationale. Dans la crypte se trouve le four crématoire ainsi qu’une magnifique maquette représentant le camp d’autrefois, construite par Mr Marinelli. »

« J’ai apprécié cette visite qui nous a permis de mieux connaître le déroulement de la seconde guerre mondiale (l’organisation des camps de concentration, pourquoi les Allemands allaient chercher du fer dans les mines …). Nous avons aussi obtenu des réponses à quelques-unes de nos questions au sujet de cette guerre épouvantable. »

Lire la suite