Mémorial en hommage aux femmes soviétiques de la mine du syndicat de Tiercelet – Thil

Dans les galeries de la mine du syndicat de Tiercelet, les allemands ont assemblé, en 1944, une usine apte à construire les fusées V1 (des bombes),  y compris les rampes et aires de lancement qui auraient dû être opérationnel en octobre 1945. Des milliers de prisonniers travaillèrent dans ces installations, le travail était dur, beaucoup mourraient; ainsi les allemands installèrent le four incinérateur des abattoirs de Villerupt au-dessus du camp de Thil et y brulèrent tous les prisonniers morts au travail ou tués pour incapacité ou rébellion. Cette infamie cessa le 10 septembre 1944, date de l’entrée des troupes américaines dans Thil.

Aujourd’hui, la Commune de Thil, avec le concours de l’Association d’Histoire Industrielle de Hussigny (AHI),  a créé un mémorial en hommage aux femmes soviétiques qui ont travaillé au cœur de la mine du syndicat de TierceletLa création d’un musée sur le même lieu, est en projet. Il sera consacré à la mémoire de ces femmes russes, mais aussi à l’histoire de la mine.

Inauguration du mémorial le dimanche 6 septembre 2015

C’est un livre, publié en Russie, qui est à l’origine de ce lieu de mémoire. L’ouvrage retrace l’histoire « extraordinaire » de 37 femmes russes qui travaillaient dans la mine, pour en extraire le minerai de fer. Elles étaient prisonnières du camp de concentration d’Errouvilles. Ces femmes avaient réussi à s’évader le 8 mai 1944, et ont alors formé un bataillon de femmes résistantes.


Informations complémentaires sur ce site internet et sur ce site

2 thoughts on “Mémorial en hommage aux femmes soviétiques de la mine du syndicat de Tiercelet – Thil

Comments are closed.