Répétitions du spectacle « Mémoires Faire Thil » des collégiens d’Aumetz – Thil

Les artistes de la Cie Mémoires Vives et les élèves du collège Lionel Terray d’Aumetz étaient en répétition toute la journée du mardi 26 avril 2016 sur les lieux où sera joué le spectacle.

DSC_0008La journée a débuté à l’entrée de la Mine de Tiercelet (entrée coté Thil). les élèves ont répété sur les lieux de la restitution du spectacle, ce qui leur a permis d’être dans les conditions réelles de la représentation de juin. Ce lien entre lieu de mémoire et spectacle a accentué la concentration et l’intérêt des collégiens.

Les élèves ont commencé la répétition du spectacle qui débute à la Mine de Tiercelet à Thil. Les répétitions  et le travail fournis par les collégiens durant la DSC_0029journée de répétition du lundi 25 avril leurs ont permis de s’adapter très rapidement au lieu et de mettre en place avec vivacité la mise en scène pensé par Yan Gig, metteur en scène et directeur artistique du prjet et de la Cie Mémoires Vives. Les élèves connaissant bien leurs rôles, ils ont pu incarner sans grand soucis leurs personnages. C’est avec une fluidité croissante que les scènes ont été jouées. La scène de la mine enfin terminée, c’est avec la scène de la déambulation que la matinée a continué.

DSC_0040Les collégiens découvraient cette scène. Durant toute la déambulation, de la mine de Tiercelet au chemin de mémoire du camp de Thil, ils se sont appliqués à répondre avec sérieux aux consignes liées à cette déambulation/hommage, qui transite par « la rue des déportés » . Cette « marche » était encadrée par les artistes, parents et professeurs du collège.

La répétition s’est poursuivie sur le chemin de mémoire (danse, narration…), puis au niveau de la Crypte avec les chants de la chorale des collégiens, appuyée, l’après midi, par une partie de la chorale « adulte » .

DSC_0048DSC_0049Après la pause déjeuner, le temps a été beaucoup moins clément, et c’est sous la neige et la grêle que les répétitions ont repris… le temps n’allant qu’en s’empirant, tout le monde s’est réfugié dans l’enceinte du « foyer de l’amitié » mis à disposition par la mairie de Thil. Les répétitions se sont néamoins poursuivies dans cette salle, afin d’habituer  les élèves à jouer face à un public et à contrôler la pression que cela procure.

DSC_0128